Parole du Jour
Parole du Jour 
Un triste Noël
Loading
/

"Récemment j'ai dû accompagner mon papa en fin de vie. Jour après jour, la lecture de Parole du Jour m'a apporté un grand réconfort et m'a permis de tenir bon à travers l'épreuve." Karine Je fais un don

On aimerait que tout le monde vive un Noël par­fait. Mais il y a tant de vies boulever­sées par un décès, un divorce, la mal­adie ou des prob­lèmes financiers. Une auteure écrit : « C’é­tait un 20 décem­bre. Nulle trace de Noël dans la mai­son. D’habitude le sapin était déjà décoré, des can­tiques de Noël et des odeurs alléchantes flot­taient dans l’air. Pas cette année : je venais de divorcer. Mes finances étaient au plus bas. J’étais déprimée. Cer­tains jours, je réus­sis­sais à peine à sor­tir du lit. C’était les vacances de Noël pour mes qua­tre enfants et il n’y avait tou­jours pas de sapin. Je les ai enten­dus mur­mur­er leur décep­tion, et mon cœur s’est brisé. Je leur ai promis d’en acheter un le lende­main. Je n’y croy­ais pas moi-même. Ce soir-là, j’ai enten­du du bruit au sous-sol. Plus tard, près du piano, j’ai décou­vert le petit sapin arti­fi­ciel acheté des années aupar­a­vant, où j’accrochais les déco­ra­tions fab­riquées à l’école, créa­tions qui ne cadraient pas avec mon mag­nifique arbre décoré de l’é­tage. Les enfants l’avaient instal­lé, avaient mis des lumières et y avaient accroché les déco­ra­tions de leur enfance. Il était tou­jours aus­si pitoy­able, mais pour­tant si mag­nifique. J’é­tais heureuse et recon­nais­sante qu’ils m’aient fait la sur­prise ». Si vous passez un Noël dif­fi­cile, ne cul­pa­bilisez pas. On peut sur­mon­ter cette journée (voir De 33.25). Jésus est venu pour « guérir ceux qui ont le cœur brisé », alors tournez-vous vers lui ce Noël et deman­dez-lui de vous ren­dre la paix et la joie.