Parole du Jour
Parole du Jour 
Adapter sa vision
Loading
/

"Parole du Jour me réconforte, me vivifie, m'interpelle, me remet en question. En bref, cela me fait un bien fou et ma journée se passe dans le calme, la paix et la joie." Daisy Je fais un don

Avant que Dieu n’appelle Ésaïe à guider Israël, il a adap­té sa vision aux cir­con­stances. Une vision non cor­rigée fausse la per­spec­tive et le juge­ment, ce qui rend tout effort inutile. L’insubordination con­stante du peu­ple le met en porte-à-faux avec Dieu. Il leur faut donc un pilote au regard perçant. Dieu mon­tre d’abord à Ésaïe sa gloire et sa puis­sance, indis­pens­ables pour men­er sa tâche à bien, car ses seules forces seraient insuff­isantes. Le tra­vail pour Dieu va bien au-delà d’un sim­ple emploi avec peu de com­pé­tences. Con­tem­pler son Père tout-puis­sant le ras­sure : il est le mieux placé pour ce défi ! (voir Ep 3.20). Ensuite, il décou­vre Dieu, et de ce fait se décou­vre lui-même. Il en est de même pour nous ! Une fois notre con­cep­tion de Dieu rec­ti­fiée, on se voit autrement. L’inverse ne fonc­tionne jamais ! Ésaïe s’écrie : « Je suis un homme dont les lèvres sont impures, […] au milieu d’un peu­ple dont les lèvres sont impures » (Esa 6.5). Il réalise qu’il ne vaut pas mieux que ceux vers lesquels il a été envoyé. Pour réus­sir sa mis­sion, il faut se voir tel que l’on est, avec réal­isme, sincérité et humil­ité envers Dieu et les autres (voir Ro 12.3). Dieu répond ensuite à l’humilité d’Ésaïe à tra­vers un ange qui touche ses lèvres avec un char­bon ardent et lui dit : « Ta faute est enlevée » (Esa 6.7). Dieu ne choisit pas des lead­ers infail­li­bles, mais repen­tis et par­don­nés, hon­nêtes et mod­estes, dont il récom­pense les efforts, sans tenir compte d’éventuels défauts.