Parole du Jour
Parole du Jour 
Les étapes du par­don (1)
Loading
/

"Je suis convaincue que des personnes seront portées par les messages de Parole du Jour, ce qui les incitera à profondément changer en fonction de que Dieu a décidé pour eux." Hélène Je fais un don

Vivre sans par­don­ner fait tou­jours plus de mal que l’offense subie, et cette douleur dure tou­jours plus longtemps. Le ressen­ti­ment, c’est la porte ouverte à la dépres­sion et à la mal­adie. Par­don­ner aide à guérir les blessures et à retrou­ver la joie. Voici deux étapes pour y arriv­er. 1) Se sou­venir qu’on a soi-même été par­don­né, de manière incon­di­tion­nelle. Il faut se rap­pel­er la grâce de Dieu envers nous, et le prix payé pour notre par­don. En refu­sant de faire preuve de mis­éri­corde, on ressem­ble à l’homme de la parabole, dont le maître avait effacé la dette colos­sale, mais qui ne voulait pas effac­er la dette minus­cule d’un autre à son égard (voir Mt 18.23–34). La grâce que Dieu nous accorde devrait nous inter­dire de la refuser à quiconque nous blesse. 2) Libér­er l’of­fenseur de sa dette. Vous dites : « Mais cette per­son­ne me doit quelque chose pour ce qu’elle m’a fait ! » Vos amis et la loi diront oui, car on pense que la seule façon qu’elle apprenne à faire ce qui est juste est de pay­er pour le mal qu’elle a fait. Mais tant que vous vous accrochez à vos droits, vous restez enchaîné(e) au passé. Il vous tient sous son emprise, et votre avenir est com­pro­mis. N’oubliez pas que le péché de votre offenseur a été payé par le même amour, le même sac­ri­fice qui a cou­vert vos pro­pres offens­es et annulé vos dettes. Cette per­son­ne aus­si a droit au par­don, et elle en a besoin. De plus, le par­don est posi­tif pour vous : « Par­don­nez aux autres et Dieu vous par­don­nera » (Lu 6.37, BFC).

"En lisant les textes de Parole du Jour, mon comportement a commencé à changer positivement, je suis devenue plus tolérante." Hélène Je fais un don