Parole du Jour
Parole du Jour 
Par­don­ner (2)
Loading
/

"Je me suis rendu compte, en lisant Parole du Jour, que je commençais à voir les choses différemment." Hélène Je fais un don

La Bible dit : « Les servi­teurs d’Isaac creusèrent un puits. Les berg­ers de Guérar cher­chèrent querelle : l’eau est à nous ! Ses servi­teurs creusèrent un autre puits, au sujet duquel on cher­cha aus­si querelle. Il leva le camp de là et creusa un autre puits, pour lequel on ne cher­cha pas querelle ; et il l’ap­pela Rehoboth : l’Éter­nel nous a mis au large, et nous prospérerons dans le pays » (Ge 26.19–22). Quel bel exem­ple de par­don ! En pleine sécher­esse, Isaac creuse des puits que ses enne­mis réqui­si­tion­nent sur le champ. Quelle injus­tice ! Mais au lieu de riposter, il s’éloigne et en creuse de nou­veaux, et Dieu le bénit alors riche­ment. Le Seigneur comble les vides de l’existence lorsque l’on par­donne à ceux qui nous ont offen­sés. Regar­dons les choses en face : aus­si longtemps qu’il nous fau­dra cohab­iter avec d’autres humains impar­faits, ils ne cesseront de nous bless­er, c’est inévitable. Et quand la blessure est pro­fonde, par­don­ner peut être une véri­ta­ble épreuve. Mais faut-il pour autant nier sa souf­france ? La pre­mière étape de la guéri­son est d’admettre sa douleur. La deux­ième, Jésus nous la donne : « Priez pour ceux qui vous mal­trait­ent » (Lu 6.28). Quelque chose d’inattendu se pro­duit alors : notre cœur s’adoucit, et l’on voit l’offenseur non plus à tra­vers le fil­tre de l’émotion mais avec le regard de Dieu. On dit : « Mais je ne veux pas par­don­ner ! » Voici la troisième étape : apporter ce refus à Dieu, lui deman­der de nous don­ner cette volon­té, et prier : « Fais-moi revenir, et je reviendrai ».