Parole du Jour
Parole du Jour 
Penser davan­tage aux autres (1)
/

Pensez-vous sou­vent aux besoins des autres et à la manière d’y répon­dre ? La Bible dit : « Si quelqu’un pos­sède les biens du monde, qu’il voie son frère dans le besoin et qu’il lui ferme son cœur, com­ment l’amour de Dieu demeur­era-t-il en lui ? ». L’égoïsme, c’est la préoc­cu­pa­tion exces­sive de sa pro­pre per­son­ne. Certes, Dieu ne nous demande pas de nous sac­ri­fi­er pour les autres au détri­ment de notre pro­pre san­té physique et men­tale, pour ensuite vivre dans le regret. Il n’attend pas non plus que l’on fasse l’aumône à chaque per­son­ne ren­con­trée ! Mais il veut remet­tre en cause cette men­tal­ité très en vogue actuelle­ment qui nous fait dire « qu’est-ce que j’y gagne ? » dans un monde où l’on val­orise tou­jours plus la sat­is­fac­tion du moi, ain­si que l’épanouissement per­son­nel. L’ego a la vie dure, mais c’est une forter­esse qui doit être démolie pour pou­voir vivre la paix et la joie qui don­nent à l’existence tout son sens. Le fon­da­teur du mag­a­zine Forbes a dit : « Je n’ai pas con­nu un seul homme, pau­vre ou riche, qui ait regret­té ses bonnes œuvres à la fin de sa vie. Mais j’en ai con­nu plus d’un qui a réal­isé, avec effroi, l’égoïsme de sa vie passée sur terre. » Jacques écrit : « Si un frère ou une sœur sont nus et man­quent de la nour­ri­t­ure de chaque jour, et que l’un d’en­tre vous leur dise : allez en paix, chauf­fez-vous et ras­sas­iez-vous ! sans leur don­ner ce qui est néces­saire au corps, à quoi cela sert-il ? Il en est ain­si de la foi : si elle n’a pas d’œu­vres, elle est morte en elle-même » (Ja 2.15–17). Pen­sons donc un peu plus aux autres.