Plus de la moitié de ceux qui entrent dans le min­istère démis­sion­nent dans les dix ans à cause du stress et du décourage­ment. Com­ment l’éviter ? En suiv­ant l’exemple du Christ. Com­ment Jésus a‑t-il fait ? Il nous dit : « Le Fils ne peut rien faire par lui-même, mais seule­ment ce qu’il voit faire au Père ; et tout ce que le Père fait, le Fils aus­si le fait égale­ment. Car le Père aime le Fils et lui mon­tre tout ce qu’il fait. […] Je ne peux rien faire par moi-même : selon ce que j’en­tends, je juge ; et mon juge­ment est juste, parce que je ne cherche pas ma volon­té, mais la volon­té de celui qui m’a envoyé » (Jn 5.19–20, 30). C’est sim­ple, mais pas facile. Les gens essaieront de vous con­va­in­cre de faire de bonnes œuvres que Dieu ne con­sid­ère pas for­cé­ment d’une impor­tance cap­i­tale pour vous. On peut pass­er sa vie à faire le « bien » et ne jamais trou­ver le temps de faire le « meilleur ». Jésus a dit : « J’ai achevé l’œu­vre que tu m’as don­née à faire ». Si elle ne vient pas de Dieu, ne l’acceptez pas. Si elle vient de lui, n’essayez pas sans son aide. Pour garan­tir le bon état d’une hor­loge anci­enne, on con­seille d’abord de ne pas la faire tomber, ensuite de ne pas forcer le mécan­isme en la remon­tant. Pourquoi Jésus se lev­ait-il avant l’aube pour prier ou pourquoi pri­ait-il toute la nuit ? Pour éviter de tomber d’épuisement ! La Bible dit : « Remets ton sort à l’Éter­nel, et il te sou­tien­dra, Il ne lais­sera jamais chancel­er le juste » (Ps 55.23). Mais il ne peut soutenir le juste que s’il s’abandonne à lui.