Parole du Jour 
Bâtir sa vie sur la Parole de Dieu
Loading
/

"Bonjour, Je voulais vous remercier pour tous ces messages quotidiens qui me font du bien. Ils confirment souvent ce que je vis et me donnent beaucoup de réponse. Cela me rapproche de Dieu." Michèle Je fais un don

Lorsqu’il a fal­lu trou­ver un suc­cesseur à Saül, Samuel a pen­sé que n’im­porte lequel des sept frères de David ferait un meilleur roi que lui. Mais Dieu les a tous dis­qual­i­fiés. Pourquoi ? 1) Ils n’étaient spir­ituels que de façade. Dieu a expliqué à Samuel : « L’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Éter­nel regarde au cœur ». (v.7). La spir­i­tu­al­ité de David s’est forgée grâce aux années passées avec Dieu. Du plus pro­fond de son cœur, il s’est exclamé : « Comme une biche soupire après des courants d’eau, ain­si mon âme soupire après toi, ô Dieu » (Ps 42.2). 2) Ils ne pou­vaient pas s’appuyer sur une expéri­ence per­son­nelle avec Dieu. Le lion et l’ours étaient imposants, Goliath l’était encore plus. Mais David n’é­tait pas intimidé. Il a dit : « L’Éter­nel, qui m’a délivré de la griffe du lion et de la pat­te de l’ours, me délivr­era aus­si de la main de ce Philistin » (1S 17.37). Il n’y a pas de petites batailles. Celles-ci pré­par­ent aux grandes qui façon­nent la des­tinée. Alors mieux vaut s’en tenir à ses expéri­ences avec Dieu. Elles déter­mi­nent notre réac­tion face à une crise. 3) Ils étaient influ­ençables. Les frères de David ont lais­sé la crainte ambiante éroder leur foi. La peur est con­tagieuse. Si on veut éviter d’être con­t­a­m­iné, il con­vient de l’ignorer. Il ne faut pas s’isoler du monde, mais de ses influ­ences néga­tives. Les pro­pos de Goliath ont effrayé les frères de David, mais pas lui. La ques­tion se pose : « Qui écouter aujour­d’hui ? » Il suf­fit de se ranger à l’opin­ion de Dieu, con­stru­ire sa vie sur cette base et laiss­er sa Parole régler chaque question.

"Les exhortations de Parole du Jour ont contribué à réellement changer ma vie. Je vous lis et vous écoute en sachant qu'une bénédiction va m'accompagner. Merci infiniment." Albéric Je fais un don