Devant les grands rêves de Joseph, comment ses frères réagissent-ils ? « Tuons-le » ! Parfois ce sont vos proches qui vont le plus détester vos rêves, mais avec l’aide de Dieu, vous pouvez toujours les accomplir. Andrés Segovia naît en 1893 au sud de l’Espagne et se met très tôt à jouer de la guitare. Ce n’est alors qu’un instrument populaire, méprisé par les grands compositeurs et les virtuoses. Mais Segovia voit le potentiel de la guitare pour la grande musique. Il commence par étudier les techniques de jeu du violon et du violoncelle. Il applique ensuite ces techniques à la guitare, et développe ses propres méthodes. Il adapte les compositions des anciens maîtres tel que Bach, et apprend à les jouer sur son instrument. En 1909, Segovia donne son premier concert à l’âge de 16 ans. En 1919, il parcourt le monde et gagne l’admiration du milieu de la musique classique. Les compositeurs commencent à écrire des œuvres pour guitare, et c’est la naissance d’un tout nouveau genre musical. En l’espace de quelques décennies, Segovia a changé le regard des gens sur son instrument. Comme beaucoup de grands rêves, le sien a compté bien au-delà de ce qu’il imaginait. On peut affirmer que ses efforts ont fait entrer la guitare dans les salles de concert et les orchestres de jazz, qui à leur tour ont conduit à promouvoir la guitare électrique. Aujourd’hui, si vous appréciez les Beatles ou Eric Clapton, remerciez Andrés Segovia. Sans son rêve, la musique du vingtième siècle aurait sans doute été différente. En résumé : lorsque vous poursuivez votre rêve, personne ne peut dire jusqu’où vous irez.