Voici com­ment Saül devient le pre­mier roi d’Israël. Il par­court le pays à la recherche des ânes de son père lorsqu’il ren­con­tre le prophète Samuel : « Samuel dit à Saül : dis à ton servi­teur de pass­er devant nous. Celui-ci pas­sa devant. Arrête-toi main­tenant reprit Samuel, et je te ferai enten­dre la parole de Dieu. Samuel prit une fiole d’huile qu’il répan­dit sur la tête de Saül. Il l’embrassa et dit : l’Éter­nel t’a don­né l’onc­tion pour que tu sois le con­duc­teur de son héritage » (1S 9.27–10.1). Notez que Saül part à la recherche des ânes et trou­ve son des­tin ! Ça peut vous arriv­er aus­si ! Dieu a l’habitude d’appeler des gens occupés à d’autres choses. Jacques et Jean réparaient leurs filets de pêche. Matthieu était col­lecteur d’impôts, Élisée cul­ti­va­teur et Saül par­ti à la recherche des ânes égarés de son père. C’était juste un jour de tra­vail ordi­naire pour sub­venir à ses besoins. Mais lorsque Dieu a une des­tinée pour vous et a inscrit votre nom sur une page de son agen­da, il vien­dra vous chercher. Vous dites : « Mais je n’ai rien de spé­cial ! » C’est ce que Saül a dit égale­ment. « Ne suis-je pas Ben­jami­nite, de l’une des plus petites tribus d’Is­raël ? Mon clan n’est-il pas le plus petit de tous les clans des tribus de Ben­jamin ? » (1S 9.21). Votre statut social n’arrête pas Dieu. Quand il a un pro­jet en vue pour vous, il vous sor­ti­ra de l’ombre pour vous met­tre au pre­mier plan. Alors restez fidèle, con­tin­uez à le servir et votre temps vien­dra !