Parole du Jour
Parole du Jour 
Tra­vers­er des moments dif­fi­ciles (2)
Loading
/

"Je remercie l’équipe de Parole du Jour. La nourriture que je reçois à travers la brochure m'a permis de me relever." Bernadette Je fais un don

Voici deux autres choses qu’il faut com­pren­dre comme Joseph l’a fait. 1) Il ne faut pas s’apitoyer sur son sort. Peut-être qu’aujourd’hui on vous accuse à tort, que vous êtes vic­time d’une sit­u­a­tion que vous n’avez pas provo­quée. Observez la réac­tion de Joseph dans un cas sim­i­laire. Il évite d’abord de s’apitoyer sur son sort. Pourquoi ? Parce que c’est un fac­teur essen­tiel à la dépres­sion. Sou­vent, face à un prob­lème grave où l’estime de soi est déjà au plus bas, on se cul­pa­bilise plus que de rai­son. Joseph s’en est bien gardé. Il savait que la crise dans laque­lle il se trou­vait n’était pas de sa faute et il a essayé de l’envisager de manière réal­iste. Dans la tem­pête, un bateau chavire s‘il présente son flanc à la vague. La meilleure façon de sur­vivre à une tem­pête est de faire con­fi­ance à Dieu et de la pren­dre de front, comme l’a fait Joseph. 2) Il ne faut jamais pren­dre de déci­sion impor­tante quand on est déprimé. Le décourage­ment pousse sou­vent à vouloir laiss­er tomber, chang­er d’emploi, démé­nag­er, ou même deman­der le divorce. De grâce, ne faites pas ça ! Lorsque vous êtes déprimé(e) et découragé(e), vos sen­ti­ments ne sont pas fiables, vous man­quez de con­cen­tra­tion et perdez la capac­ité de bien juger. Alors, que faire ? Faites con­fi­ance à Dieu pour vous aider à sur­mon­ter cette épreuve ! Dites avec David : « En Dieu je me con­fie, je ne crains rien ; que peu­vent me faire des hommes ? »