515 Partages

Le jour du Jugement sera marqué par deux choses : les récompenses et les regrets ! Jésus le met en lumière dans l’histoire des trois serviteurs qui avaient reçu des talents à investir pour le compte de leur maître. Les deux premiers les avaient bien fait fructifier et avaient été récompensés, le troisième avait enterré son talent et fut jugé en conséquence. Les deux premiers, en connaissance de cause, s’étaient jetés dans l’aventure, prêts à risquer un échec. Résultat, leur patron leur dit : « Bien, bon et fidèle serviteur » (Mt 25.21). Cela dit, Dieu ne récompense pas l’inconscience. Alors avant de vous lancer, parlez-en avec lui (voir Pr 3.5-6). Mais le troisième serviteur avait dit : « J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre » (Mt 25.25). Il avait commis l’erreur la plus courante et tragique en matière de talents : il avait oublié d’en faire bénéficier son maître. Certains les investissent et en accordent le crédit à Dieu, d’autres gâchent les leurs et lui font des reproches. Certains l’honorent par du « fruit », d’autres lui font l’affront de se confondre en excuses. Et que pense Dieu de ces derniers ? « À celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a » (Mt 25.29). La peur est le contraire de la foi, et « personne ne peut plaire à Dieu sans la foi » (Hé 11.6, BFC). Alors cette année, avancez avec foi, Dieu ne vous laissera pas tomber. Prenez des risques, il ne vous décevra pas. Même si vous trébuchez sur la voie du succès, il vous encourage à penser au jour où vous sentirez sa main sur votre épaule et entendrez ces mots : « Bien, bon et fidèle serviteur » !