222 Partages

Il y a de nombreux bénéfices à recevoir le Saint‐Esprit. Jésus a dit à ses disciples : « Je prierai le Père, et il vous donnera un autre Consolateur qui soit éternellement avec vous ». En grec, le mot « Consolateur » vient de Paracletos : celui qui vient à vos côtés vous fortifier, vous encourager et vous conseiller. Pensez‐y. Quand vous êtes découragé(e), désorienté(e) et sans forces, vous disposez d’un secouriste sage, charitable et compétent qui viendra vous soutenir et vous apporter ce qui vous manque. Alors au lieu de vous battre seul(e), apprenez à compter sur lui, ayez confiance en sa force, et demandez‐lui de faire en vous son œuvre puissante. Voici une autre bénédiction du Saint‐Esprit. Paul nous dit : « Marchez par l’Esprit, et vous n’accomplirez point les désirs de la chair » (Ga 5.16). Entre l’Esprit et la chair, la bataille est permanente. Malgré nos bonnes intentions, la pensée humaine n’apprivoisera jamais notre nature charnelle. Elle ne peut que nous conduire à la défaite. L’autre avantage de l’Esprit à demeure est qu’il dirige alors votre façon de vivre. La Bible affirme : « Tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu » (Ro 8.14). Après avoir prié, ne suivez pas votre propre instinct, mais laissez‐vous guider par le Saint‐Esprit. Il vous indiquera la bonne manière de vivre.