Ceux qui réus­sis­sent dans la vie fix­ent tôt leurs pri­or­ités et les gar­dent jour après jour. De cette façon, ils n’ont plus à les rétablir. Ça marche pour deux raisons : 1) on se met à l’abri des coups de cœur. Si on n’y prend pas garde, on peut pren­dre une déci­sion qui change sa vie en se bas­ant sur une sit­u­a­tion tem­po­raire plutôt que sur la volon­té de Dieu. Ou pire, on décide tout en fonc­tion de ses sen­ti­ments ! En étab­lis­sant les pri­or­ités de sa vie en amont, on peut éviter d’être con­trôlé ou manip­ulé par ses émo­tions. Et on est plus à même de les définir avec intégrité. Josué l’a fait : « Moi et ma mai­son, nous servi­rons l’Éter­nel ». 2) on gère plus facile­ment sa vie. Une fois défi­ni ce qui est impor­tant pour soi, on peut vivre selon ces principes. Dis­ons qu’un flam­beur décide d’ar­rêter le jeu. Il doit alors ordon­ner sa vie à la lumière de cette déci­sion. Il devra prob­a­ble­ment éviter les champs de cours­es ou les séjours à Las Vegas. Si quelqu’un veut amélior­er ses rela­tions de cou­ple, il devra sans doute pass­er moins de temps au tra­vail ou sur le ter­rain de golf et plan­i­fi­er une soirée de ren­dez-vous heb­do­madaire avec son con­joint. Il faut de l’hon­nêteté, née dans la prière, pour savoir quels sont ses vrais prob­lèmes et pren­dre les bonnes déci­sions en con­séquence. Et une fois ces déci­sions pris­es, il faut du car­ac­tère et de la per­sévérance pour les men­er à bien. Salomon a écrit : « Recom­mande à l’Éter­nel tes œuvres, et tes pro­jets se réalis­eront » (Pr 16.3). Il vous don­nera chaque jour la force de vivre selon vos décisions.