Puisque les gens qui nous croisent au quotidien remarquent nos vêtements, la Bible dit : « Revêtez-vous […] de bonté ». Cela dit, la bonté est parfois le cadet de nos soucis. Pensez au nombre de fois où l’on est passé devant un automobiliste bloqué sur la route sans s’arrêter ni même offrir d’appeler pour de l’aide. Qui n’a jamais justifié sa mauvaise humeur par les pressions du travail ? On devrait tous prendre exemple sur ce jeune employé d’une grande surface. À son premier jour de travail, une dame l’aborde et insiste pour vouloir acheter une demi-tête de laitue. Il tente de la dissuader mais elle n’en démord pas. Finalement il dit : « Il faut que j’en parle à mon chef. » Il s’engage dans la réserve et ne se rend pas compte que la femme le suit. Lorsqu’il trouve le manager, il s’écrie : « Aidez-moi, il y a là dehors une vieille idiote qui veut absolument une demi-laitue. » Devant le visage horrifié de son patron, le jeune homme se retourne, aperçoit la cliente, se ressaisit et prononce de sa voix la plus aimable : « Et cette brave dame que voici se propose d’acheter l’autre moitié ! » Faites un compliment et vous entendrez parfois : « C’est trop gentil. » En réalité ça signifie : « Dites-le encore ! » De retour à la vie civile, le Général Lee devient président d’un collège en Virginie. Un jour, un nouvel étudiant entre dans son bureau et lui demande une copie du règlement intérieur. Le vieux général répond : « Fils, nous n’en avons pas. Notre seule règle est la gentillesse. » Alors aujourd’hui, soyez aimable.