Malgré toutes nos bonnes intentions et nos efforts constants, nous sommes tous pécheurs (voir Ro 3.23). Alors comment nous en sortir ? La Bible dit : « Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous‐mêmes, et la vérité n’est pas en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice » (1Jn 1.8–9). S’agissant du pardon de Dieu, le savoir vaut mieux que le ressenti. Voici le seul le processus qui permet à Dieu de nous pardonner : la conscience du péché conduit à sa conviction, qui mène à sa confession. Celle‐ci conduit à la purification du péché qui permet ensuite de venir avec confiance devant Dieu (voir 1Jn 3.21–22). Vous dites : « Je ne me sens pas digne du pardon de Dieu. » Vous n’en serez jamais digne ! Le pardon de Dieu ne se base pas sur votre mérite mais sur celui de Christ ! En outre, Dieu n’est pas comme vos parents. Avant de vous pardonner, il n’insiste pas pour vous punir et vous mettre à l’amende pendant une semaine, juste pour que ça vous serve de leçon. Ça voudrait dire que vous pourriez en partie gagner son pardon. Or c’est faux. C’est par sa grâce, seule ! (Voir Ep 2.8–9) La grâce est une faveur imméritée. Alors si Dieu vous pardonne, faites‐ lui honneur en vous pardonnant vous‐même et allez de l’avant.