Dieu a don­né à son peu­ple un curieux com­man­de­ment : « Trois fois par an, tous tes hommes se présen­teront devant le Seigneur, l’Éter­nel, Dieu d’Is­raël. Car je dépos­séderai les nations devant toi et j’élargi­rai tes fron­tières ; per­son­ne ne con­voit­era ton pays, pen­dant que tu mon­teras pour te présen­ter devant l’Éter­nel, ton Dieu » (Ex 34.23–24). Imag­inez ! Trois fois par an ils devaient cess­er de tra­vailler, pass­er du temps avec le Seigneur pour l’adorer, rechercher ses con­seils et recevoir ses direc­tives pour l’avenir. Et si vous faisiez de même ? Dieu dit : « j’élargi­rai tes fron­tières ». Au lieu de per­dre, vous gag­ner­iez. Au lieu de reculer, vous iriez de l’avant. Notez aus­si : « je dépos­séderai les nations devant toi ». Pen­dant que vous louez Dieu et vous atten­dez à lui, il mèn­era vos batailles. La dif­férence entre vous et Dieu est que vous pou­vez être vaincu(e), alors que lui n’a jamais per­du de bataille. Il dit aus­si : « per­son­ne ne con­voit­era ton pays ». Vous n’avez pas à crain­dre la con­cur­rence. Dieu a util­isé ces trois pèleri­nages par an pour enseign­er ce principe à son peu­ple : « Si vous vous atten­dez à moi à tra­vers la louange, j’agirai en votre nom. » Sa Parole affirme : « Ceux qui espèrent en l’Éter­nel renou­vel­lent leur force. Ils pren­nent leur vol comme les aigles ; ils courent et ne se lassent pas » (Esa 40.31). Alors vous avez le choix : soit vous con­tin­uez à vous tour­menter, soit vous prenez chez Dieu la force dont vous avez besoin en pas­sant du temps avec lui.