George Müller est un des héros spir­ituels de l’Église. Sa vie est édi­fi­ante. Con­fron­té maintes et maintes fois à des prob­lèmes insur­monta­bles, il s’est tourné vers Dieu dans la prière, récla­mant ses promess­es et expéri­men­tant des mir­a­cles incroy­ables. Mais une telle foi ne vient pas du jour au lende­main ; elle vient au cours d’une vie de marche avec Dieu. Müller a dit : « Ma foi est la même que celle de tout croy­ant. En 26 ans, elle a gran­di petit à petit. Sou­vent, quand je deve­nais fou d’in­quié­tude, je retrou­vais la paix car mon âme croy­ait à la vérité des promess­es de Dieu. La Bible, avec tout le car­ac­tère de Dieu tel qu’il s’est révélé, règle toutes les ques­tions. Son amour immuable et sa sagesse infinie m’ont calmé. Je savais que Dieu pou­vait et voulait me délivr­er. Il est écrit : “Lui qui n’a pas épargné son pro­pre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, com­ment ne nous don­nera-t-il pas aus­si tout avec lui, par grâce ?” » La Bible dit aus­si : « La foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole du Christ » (Ro 10.17). Tout comme une bonne ali­men­ta­tion vous ren­force le corps, la lec­ture, la médi­ta­tion, l’étude, la ver­bal­i­sa­tion et le fait de vous appuy­er sur la Parole de Dieu chaque jour vous for­ti­fient l’esprit. C’est un secret de polichinelle, une vie chré­ti­enne réussie c’est entr­er sim­ple­ment dans la Parole de Dieu et la faire entr­er en soi. On ne peut pas éviter les ennuis, mais avec une foi forte, on peut les surmonter.