En Floride, par une chaude après‐midi d’été, un petit garçon se baigne dans le lac derrière sa maison. Il ne voit pas l’alligator qui s’approche. Son père dans le jardin s’en aperçoit et crie à son fils de faire demi‐tour. Trop tard ! Au moment où l’enfant atteint la berge, l’alligator l’attrape par les jambes et le père lui saisit les bras. La lutte est acharnée. Le reptile est tenace, mais le père est trop déterminé pour lâcher. Un fermier qui a entendu les hurlements saute de son camion et abat l’alligator. Le garçon survit miraculeusement. Après des semaines d’hospitalisation, il est interviewé par un journal local. Il montre au journaliste les horribles cicatrices sur ses jambes. Puis, visiblement très fier, il ajoute : « J’ai aussi de belles cicatrices aux bras car mon papa me retenait et refusait de me lâcher ! » Jésus a dit : « [Mes brebis] ne périront jamais, et personne ne les arrachera de ma main ». Et pourtant l’Ennemi essaye ! Il veut vous faire croire que vous êtes si loin de Dieu qu’il n’y a pas de retour possible. Il envoie des gens pour vous décourager et vous culpabiliser. Il vous tentera pour vous éloigner de Dieu. Vous ferez peut‐être de mauvais choix qui vous affecteront spirituellement et émotionnellement. Mais si vous appartenez à Dieu, personne ne peut vous attraper. Aucune circonstance ne peut vous enlever son amour (voir Ro8.38). Rien ne peut vous ravir de la main de votre Père. « Votre Père vous tient ! » Que ces paroles pleines d’assurance vous donnent aujourd’hui la paix.