En Floride, par une chaude après-midi d’été, un petit garçon se baigne dans le lac der­rière sa mai­son. Il ne voit pas l’alligator qui s’approche. Son père dans le jardin s’en aperçoit et crie à son fils de faire demi-tour. Trop tard ! Au moment où l’enfant atteint la berge, l’alligator l’attrape par les jambes et le père lui saisit les bras. La lutte est acharnée. Le rep­tile est tenace, mais le père est trop déter­miné pour lâch­er. Un fer­mi­er qui a enten­du les hurlements saute de son camion et abat l’alligator. Le garçon survit mirac­uleuse­ment. Après des semaines d’hospitalisation, il est inter­viewé par un jour­nal local. Il mon­tre au jour­nal­iste les hor­ri­bles cica­tri­ces sur ses jambes. Puis, vis­i­ble­ment très fier, il ajoute : « J’ai aus­si de belles cica­tri­ces aux bras car mon papa me rete­nait et refu­sait de me lâch­er ! » Jésus a dit : « [Mes bre­bis] ne périront jamais, et per­son­ne ne les arrachera de ma main ». Et pour­tant l’Ennemi essaye ! Il veut vous faire croire que vous êtes si loin de Dieu qu’il n’y a pas de retour pos­si­ble. Il envoie des gens pour vous décourager et vous cul­pa­bilis­er. Il vous ten­tera pour vous éloign­er de Dieu. Vous fer­ez peut-être de mau­vais choix qui vous affecteront spir­ituelle­ment et émo­tion­nelle­ment. Mais si vous appartenez à Dieu, per­son­ne ne peut vous attrap­er. Aucune cir­con­stance ne peut vous enlever son amour (voir Ro8.38). Rien ne peut vous ravir de la main de votre Père. « Votre Père vous tient ! » Que ces paroles pleines d’assurance vous don­nent aujourd’hui la paix.