Parole du Jour
Parole du Jour 
Agir selon la Parole
Loading
/

"Récemment j'ai dû accompagner mon papa en fin de vie. Jour après jour, la lecture de Parole du Jour m'a apporté un grand réconfort et m'a permis de tenir bon à travers l'épreuve." Karine Je fais un don

Écouter ou lire la Parole de Dieu et ne pas l’appliquer à sa vie, c’est se tromper lour­de­ment. 1) On se con­tente de la con­nais­sance plutôt que du vécu. La Bible dit : « Si quelqu’un sait faire le bien et ne le fait pas, il com­met un péché » (Ja 4.17). Si on con­naît la vérité mais on n’agit pas en con­séquence, on ne fait pas sim­ple­ment une erreur ou un mau­vais juge­ment : on pèche. La Bible dit que savoir sans agir est un péché. 2) On se com­pare aux autres. Paul exhorte les Galates à ne pas le faire (voir Ga 6). Aux Corinthiens, il dit : « En se mesurant à leur pro­pre mesure et en se com­para­nt à eux-mêmes, ils man­quent d’in­tel­li­gence » (2Co 10.12). On peut donc se com­plaire dans le char­nel, et plus on prend de l’âge, plus on devient expert dans ce domaine. Au fil du temps, on con­stitue un stock de répons­es toutes prêtes. Et lorsque la vérité devient trop gênante, on trou­ve mille et une raisons pour lesquelles elle s’ap­plique à tout le monde sauf à soi. 3) La Parole peut émou­voir briève­ment mais on ne change pas de façon per­ma­nente. Il n’y a rien de mal à réa­gir avec émo­tion à la vérité spir­ituelle. Mais pour­suiv­re son chemin sans chang­er le moins du monde son com­porte­ment donne à la spir­i­tu­al­ité un goût insipi­de. 4) On com­mu­nique sans chang­er. On par­le, mais on n’avance pas. On pense que si on par­le de manière élo­quente et con­va­in­cante d’un point de l’Écriture, on est cou­vert, tiré d’affaire. Pas vrai­ment ! Jacques dit : « Pra­tiquez la parole et ne l’é­coutez pas seule­ment, en vous abu­sant par de faux raisonnements ».

Parole du Jour me nourrit et facilite ma méditation quotidienne. Je l'amène avec moi partout même pendant mes vacances ou quand je suis hospitalisée, et je la propose à ceux qui la veulent." Patricia Je fais un don