Parole du Jour
Parole du Jour 
Le bout du rouleau (3)
Loading
/

"Toutes les nuits j'attends votre e-mail à 1h du matin pour écouter la méditation de Bob Gass et je la partage sur les réseaux sociaux. Ces méditations en fortifient beaucoup et je remercie Dieu !" Philippe Je fais un don

Le stress est pour nous comme la kryp­tonite pour Super­man. Il nous fait som­br­er et per­dre tout pou­voir. Que faire alors ? 1) Noy­er sa fatigue dans le bain ou sous la douche. Le sim­ple fait de rester debout sous un jet d’eau aide à réduire l’épuisement et à raviv­er les mus­cles et les neu­rones. Ressen­tir le moment présent et se con­cen­tr­er sur l’apport sen­soriel revig­o­rant de l’eau pour la peau, voilà qui rem­pli­ra de résilience le cerveau. Vous dites : « Ça ne sem­ble pas très spir­ituel. » Job, qui avait plus de prob­lèmes que vous n’en ver­rez jamais, ne serait pas d’accord avec vous. Son ami Tsophar lui a dit : « Tu ne garderas pas plus de sou­venirs de tes mal­heurs présents que de l’eau écoulée » (Job 11.16, BFC). 2) Deman­der de l’aide ! Répar­tir les respon­s­abil­ités et les tâch­es. Lorsque cha­cun fait sa part, per­son­ne n’est épuisé. La Bible dit : « Deux valent mieux qu’un, parce qu’ils ont un bon salaire pour leur tra­vail. […] Mais quel mal­heur pour celui qui est seul et qui tombe, sans avoir un autre pour le relever » (Ec 4.9–10). 3) Oubli­er le per­fec­tion­nisme. Per­son­ne n’est par­fait à part Jésus. Laiss­er tomber quelques détails. Demain, en aban­don­ner d’autres. Au fil du temps, les tâch­es se fer­ont moins pénibles et l’estomac sera moins noué. Le stress ne sera jamais tout à fait élim­iné, mais on peut appren­dre à l’affronter et le vain­cre. Jésus dit : « Je vous ai par­lé ain­si, pour que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribu­la­tions dans le monde ; mais prenez courage, moi, j’ai vain­cu le monde » (Jn 16.33).

"Les exhortations de Parole du Jour ont contribué à réellement changer ma vie. Je vous lis et vous écoute en sachant qu'une bénédiction va m'accompagner. Merci infiniment." Albéric Je fais un don