Avez-vous déjà eu une con­ver­sa­tion avec quelqu’un en pen­sée ? Vous avez dû envis­ager tous les aspects du prob­lème. Alors réfléchissez : si vous pou­vez avoir une con­ver­sa­tion avec vous-même en pen­sée, ne pensez-vous pas que Dieu peut aus­si vous par­ler de la même façon ? L’ennui, c’est que notre cerveau se révèle sou­vent peu fiable parce qu’il est grave­ment pol­lué. Par con­séquent nous dou­tons que Dieu puisse s’en servir pour nous par­ler. Une fois que Dieu vous rachète, il com­mence à renou­vel­er votre esprit (voir Ro 12.2). Paul écrit : « Qui a con­nu la pen­sée du Seigneur, pour l’in­stru­ire ? Or nous, nous avons la pen­sée de Christ » (1Co 2.16). Le com­prenez-vous ? Lorsque Dieu vous sauve, il se met à instiller ses pen­sées en vous. Vos pen­sées ne sont qu’un des nom­breux canaux que Dieu utilise pour vous par­ler. La Bible dit : « C’est Dieu qui opère en vous le vouloir et le faire selon son des­sein bien­veil­lant » (Ph 2.13). Notez bien l’expression « le vouloir et le faire ». En réal­ité, Dieu va diriger votre volon­té et créer en vous le désir de faire ce qui lui plaît. Et il nous mène avec con­stance. Si vous avez une envie qui revient sans cesse, c’est peut-être Dieu qui vous dirige. C’est pourquoi il est cru­cial de sur­veiller votre esprit et de fil­tr­er vos pen­sées. Jésus a dit : « L’en­seigne­ment que je vous ai don­né vous a déjà ren­dus purs » (Jn 15.3, BFC). Plongez chaque jour votre esprit dans la Parole de Dieu, et soyez sur la bonne fréquence pour enten­dre ce qu’il vous dit.