Nous avons tous reçu des dons et des objec­tifs indi­vidu­els dans la vie, et Dieu en est à l’origine. Jésus a dit : « Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’E­sprit est esprit » (Jn 3.6). Si votre désir est « né de la chair », n’espérez pas que Dieu y réponde. C’est bien d’admirer et d’apprendre des gens doués et qui ont réus­si, tant que vous n’essayez pas de les copi­er. Vous pou­vez imiter leurs qual­ités et sol­liciter leur con­tri­bu­tion aus­si longtemps que vous vous adressez à Dieu, l’ar­chi­tecte de toute vie, et lui deman­dez de vous mon­tr­er son plan pour vous. David souhaitait con­stru­ire le tem­ple, Mais Dieu lui dit que c’est finale­ment son fils, Salomon qui le con­stru­irait. Le tra­vail de David con­sis­tera sim­ple­ment à réu­nir les fonds et le matériel néces­saires au pro­jet. Si vous êtes du genre décideur volon­tariste, cette réflex­ion vous pren­dra sûre­ment à rebrousse-poil. Alors lisez ceci et méditez-le : « Empêchés par le Saint-Esprit d’an­non­cer la parole dans l’Asie, […] ils ten­tèrent d’aller en Bithynie ; mais l’E­sprit de Jésus ne le leur per­mit pas. […] Pen­dant la nuit Paul eut une vision : un Macé­donien debout le sup­pli­ait en dis­ant : Passe en Macé­doine, viens à notre sec­ours ! Après cette vision de Paul, nous avons aus­sitôt cher­ché à nous ren­dre en Macé­doine, con­clu­ant que Dieu nous appelait à y annon­cer l’É­vangile » (Ac 16.6–10). Lais­sez Dieu fix­er vos objec­tifs et vous irez tou­jours dans la bonne direc­tion.