Parole du Jour
Parole du Jour 
Gér­er la ten­ta­tion (3)
Loading
/

"Bonjour, Je voulais vous remercier pour tous ces messages quotidiens qui me font du bien. Ils confirment souvent ce que je vis et me donnent beaucoup de réponse. Cela me rapproche de Dieu." Michèle Je fais un don

Dans ce pas­sage du « Notre Père » que Jésus nous demande de prier, il faut com­pren­dre ceci : Satan cherche tou­jours à nous ten­ter, tan­dis que le Saint-Esprit qui vit en nous essaie tou­jours de nous délivr­er de la ten­ta­tion. Et si le dia­ble est appelé le ten­ta­teur, il est égale­ment nom­mé l’ac­cusa­teur. Jean écrit : « Il a été pré­cip­ité, l’ac­cusa­teur de nos frères, celui qui les accu­sait devant notre Dieu jour et nuit » (Ap 12.10). Il n’y a pas de fair-play avec le Dia­ble. Dès que l’on cède à la ten­ta­tion, il change de cas­quette et tente de nous con­va­in­cre que le fait d’y avoir cédé nous met hors de portée de la grâce et de la rédemp­tion de Dieu. Mais Satan est un menteur, et il n’y a aucune vérité en lui. C’est en reni­ant son péché et en reje­tant la mis­éri­corde de Dieu que la rédemp­tion devient inac­ces­si­ble. La Bible dit : « Si nous dis­ons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est pas en nous. Si nous con­fes­sons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous par­don­ner nos péchés et nous puri­fi­er de toute injus­tice » (1Jn 1.8–9). Cer­taines per­son­nes sont délivrées instan­ta­né­ment de la ten­ta­tion. D’autres la com­bat­tent longtemps avant de la vain­cre. Ce n’est pas que Dieu rechigne à nous accorder sa grâce, mais on est par­fois inca­pable de la recevoir. Que ce soit dif­fi­cile ou non, tant que notre désir est de venir à Dieu, il nous don­nera le moyen de sor­tir de la ten­ta­tion (voir 1Co 10.13).