Les contemporains de Jésus avaient du mal à saisir le concept de Dieu le Père. Seigneur, roi, juge, ces mots leur parlaient, mais pas celui de père. L’Ancien Testament parle rarement de Dieu comme le Père, au contraire du Nouveau Testament qui le mentionne souvent. Avant que Jésus ne vienne révéler le Père, il a entretenu le mystère : « Personne ne connaît le Père si ce n’est le Fils et ceux à qui le Fils veut le révéler » (Mt 11.27, BFC). Nous sommes nombreux à ne pas encore bien saisir sa paternité et la richesse des bénédictions que nous avons en lui. « Père », le nom tout compris de Dieu, qui englobe tous nos besoins, en même temps qu’il révèle tout le bien qu’il pense de nous. Il illustre toutes les caractéristiques du meilleur père que l’on puisse imaginer. Pensez à ce qu’un père affectueux et tout‐puissant pourrait faire pour un enfant dans le besoin. Votre Père céleste fera tout ça pour vous, et plus encore ! Si vous reconnaissez Dieu comme votre Père, vos peurs se dissipent et vous commencez à croire que tous vos besoins seront vraiment assurés. Jésus a dit : « Sois sans crainte, petit troupeau ; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume » (Lu 12.32). Dieu est heureux de vous offrir les ressources de son royaume ! Pourquoi ? Parce qu’il vous aime autant que son propre fils ! Jésus a prié : « Que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés, comme tu m’as aimé » (Jn 17.23). Comme son enfant racheté(e), vous avez tous les avantages des « membres de la famille de Dieu » (Ep 2.19).