Un paysan avait un arbre pro­duc­tif au point de devenir sa prin­ci­pale source de revenu. Alors, il avait mis tous ses efforts à ven­dre les fruits sans se ren­dre compte que l’arbre dépéris­sait. Un beau jour il a fini par mourir. Con­cen­tré sur les fruits, l’homme en avait oublié les racines. Et vous ? Ne voyez-vous que les chiffres et les prof­its au détri­ment des pro­jets, des gens, des trou­vailles qui con­stituent les racines de votre suc­cès ? Nour­ris­sez la racine et vous aurez tou­jours du fruit. Ignorez la racine et dites adieu au fruit ! Un auteur écrit : « Comme une plante con­finée dans un pot, nos racines se nouent et s’en­tor­tillent. Au bout d’un moment nous sommes inca­pables d’être pleine­ment nour­ris. Nous ne pou­vons pas grandir au-delà des lim­ites de notre espace. En ter­mes bibliques, nous devenons “un jardin clos […] une fontaine close, une source scel­lée.” Mais Dieu con­naît l’être intérieur…celui qui a le poten­tiel de devenir tout ce qu’il a imag­iné pour lui. Il voit la flo­rai­son immi­nente du jardin clos, le renou­veau de la source scel­lée, et le bruit de l’eau qui jail­lit de la fontaine close. Il con­naît nos blocages, et il veut nous en libér­er. Face à des épreuves comme la mort ou le divorce, il est vital de se replanter…une occa­sion d’in­staller des racines plus pro­fondes et de réalis­er son poten­tiel dans un nou­v­el espace. » Deman­dez à Dieu de vous replanter, de vous déplac­er en douceur, libre de vos entrav­es, dans un endroit par­fait pour votre crois­sance. Qu’il nour­risse vos racines pour qu’elles s’é­ten­dent dans le sol fer­tile d’une lib­erté retrou­vée.