La prière suiv­ante a été rédigée par le général Dou­glas MacArthur, héros de la Sec­onde Guerre mon­di­ale, à l’intention de son fils qu’il aimait ten­drement. Vous qui êtes par­ents, vous aimerez peut-être la garder à portée de main afin de pou­voir la prier de façon régulière : « Seigneur, donne-moi un enfant qui soit assez fort pour savoir quand il est faible et assez brave pour avoir, lorsqu’il aura peur, le courage de se l’avouer. Qu’il soit aus­si fier et digne dans la défaite que généreux et mag­nanime dans la vic­toire. Donne-moi un fils qui n’a pas le cerveau à la place du cœur, un fils qui voudra appren­dre à te con­naître. Guide-le, je te prie, non sur la voie de la facil­ité et du con­fort, mais sur celle des dif­fi­cultés et des obsta­cles. Qu’il apprenne à rester debout dans la tem­pête et à mon­tr­er de la com­pas­sion envers ceux qui sont tombés. Fais que son cœur soit pur et ses aspi­ra­tions élevées, qu’il sache se domin­er avant de domin­er les autres. Qu’il apprenne à rire, mais qu’il sache aus­si pleur­er, qu’il avance vers l’avenir sans jamais per­dre de vue le passé. Et lorsqu’il aura tout cela, accorde-lui encore, Seigneur, une bonne dose d’humour pour ne jamais se pren­dre au sérieux, même dans les sit­u­a­tions les plus graves. Donne-lui assez d’humilité pour qu’il n’oublie jamais que la véri­ta­ble grandeur est sim­ple, que la véri­ta­ble sagesse est com­préhen­sive et que la véri­ta­ble force est empreinte de douceur. Alors, moi son père, je pour­rai me per­me­t­tre de mur­mur­er : “Je n’ai pas vécu en vain.” »