Un jour, une femme s’approche du grand prédi­ca­teur Camp­bell Mor­gan après son ser­mon sur le thème suiv­ant : apporter ses inquié­tudes à Dieu dans la prière. Elle lui dit : « Je ne dérange pas Dieu avec de petites choses. Je ne lui apporte que les choses impor­tantes. » Mor­gan lui répond : « Chère Madame, tout ce que nous appor­tons à Dieu est petit. » La Bible dit : « Remets ton sort à l’Éter­nel, et il te sou­tien­dra ». Dieu sait que vous n’êtes pas capa­ble de sup­port­er le poids de l’inquiétude, alors il vous invite à le lui con­fi­er aujour­d’hui. Tout ce qui est assez impor­tant pour être source d’anxiété doit être trans­for­mé en prière. Pierre écrit : « Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car il prend soin de vous » (1P 5.7). Si vous le « déchargez », vous ne le portez plus ! Si vous réalisez qu’une inquié­tude com­mence à vous peser, « déchargez-vous » sur le Seigneur, « car il prend soin de vous ». Si Dieu était un Dieu loin­tain qui ne se sou­ci­ait pas de vous, vous auriez des raisons de vous inquiéter. S’il était un Dieu faible qui ne pour­rait rien chang­er, vous auriez de même rai­son d’avoir peur. En réal­ité, si vous remet­tez vos soucis à Dieu, vous décou­vrirez toute la mesure de sa grandeur. L’hymniste Joseph Scriv­en l’a exprimé ain­si : « Toute cette paix per­due, toute cette douleur inutile, tout cela parce que nous oublions de con­fi­er nos tour­ments à Dieu dans la prière. »