Voici deux conseils importants pour votre voyage spirituel. 1) Avec Dieu, aucune expérience n’est inutile, y compris les plus douloureuses et les plus difficiles. On impressionne sans doute les gens avec nos forces, mais on les touche souvent mieux avec nos faiblesses et nos combats. Si vous voulez motiver quelqu’un, ne vous contentez pas de lui parler de ce que vous avez accompli, racontez‐lui tout ce que vous avez raté pour en arriver là. Si vous ne le faites pas, vous risquez de leur paraître inaccessible. À l’évidence, certaines expériences que vous hésitez à partager pourrait bien être le bon déclencheur : « Ce que Dieu peut faire pour toi, il peut le faire pour moi aussi. » Autrement dit, vous serez porteur d’espoir. 2) Pour réussir dans le royaume de Dieu, il faut servir les autres. Voyez Joseph. Il utilise son talent, sa gloire et sa fortune pour nourrir le pays lors d’une famine. Sa récompense viendra plus tard. Si votre but est de répondre aux besoins des autres, vous serez toujours récompensé(e), et votre avenir sera toujours serein. Jésus n’a pas demandé à Pierre de rassembler une foule juste pour avoir un auditoire pour ses sermons. Non. Il lui a simplement dit : « Sois le berger de mes brebis » (Jn 21.16). Si votre assemblée est clairsemée le dimanche matin, demandez‐vous si la nourriture spirituelle y est bonne et copieuse. Avant que tout le monde ne soit rassasié de l’Esprit, il y a du pain sur la planche. Priez Dieu que vous puissiez appliquer ces deux conseils dans votre vie.