Parole du Jour
Parole du Jour 
Dieu aurait-il pu faire plus ?
Loading
/

"Récemment j'ai dû accompagner mon papa en fin de vie. Jour après jour, la lecture de Parole du Jour m'a apporté un grand réconfort et m'a permis de tenir bon à travers l'épreuve." Karine Je fais un don

L’au­teur Bren­nan Man­ning racon­te l’origine de son pseu­do­nyme. Son ami d’enfance s’appelait Ray Bren­nan. Ils étaient insé­para­bles : achat d’une voiture com­mune, sor­ties, études. Ensem­ble, ils se sont engagés dans l’ar­mée, ont suivi les mêmes entraîne­ments mil­i­taires et ont com­bat­tu au même front. Un soir, assis au fond d’une tranchée, Bren­nan Man­ning se remé­more le bon vieux temps à Brook­lyn, tan­dis que son ami Ray l’é­coute en mangeant une barre de choco­lat. Soudain, une grenade atter­rit à côté d’eux. Ray sourit à Bren­nan, laisse tomber son choco­lat et se jette sur la grenade. Celle-ci explose, tuant Ray, mais grâce au geste de son ami, Man­ning est indemne. Plus tard, il est ordon­né prêtre. À cette époque, il était d’usage de pren­dre le nom d’un saint. Il pense alors à son ami Ray et choisit le nom de Bren­nan. Des années plus tard, il rend vis­ite à la mère de Ray à Brook­lyn. Un soir, Bren­nan lui demande : « Pensez-vous que Ray m’aimait ? ». Mme Bren­nan bon­dit du canapé, agite son doigt devant lui et s’écrie : « Qu’est-ce qu’il aurait pu faire de plus pour toi ? » Bren­nan dit qu’à ce moment-là, il a eu une révéla­tion. Il s’est imag­iné debout devant la croix de Jésus, se deman­dant : « Dieu m’aime-t-il vrai­ment ? » Et la mère de Jésus mon­trant son fils du doigt, dis­ant : « Qu’au­rait-il pu faire de plus pour toi ? » Lorsque Jésus a dit : « Tout est accom­pli », le prix de mon salut a été entière­ment payé. La ques­tion est de savoir si aujour­d’hui je l’accepte comme mon Sauveur et Seigneur.