Après avoir reçu l’onction de roi d’Israël, au lieu de se rendre de suite à Jérusalem pour réclamer son trône, David est contraint de passer des années à vivre comme un fugitif et de se cacher dans des grottes parce que Saül cherche à le tuer. Il a dû se demander plus d’une fois : « Où est donc cette promesse que Dieu m’a faite ? ». Mais voilà qu’un jour, un des soldats de David tombe sur Saül endormi. Il retourne vers son roi en disant : « Dieu livre aujourd’hui ton ennemi entre tes mains ; laisse‐moi le frapper » (1S 26.8). Quelle belle occasion ! Débarrasse‐toi de l’homme qui veut ta mort, sors de ta cachette, et revendique ton trône. Après tout, Tu as déjà reçu l’onction pour être roi ! Logique, sauf que ce n’était pas le plan de Dieu. Autant David était résolu à régner sur Israël, autant il savait que pour réussir, il devait le faire en suivant la voie indiquée par Dieu. Cet épisode devrait vous inciter à y réfléchir à deux fois, et à prier avant d’agir. Quand Abichaï se propose de tuer Saül, il ne pense qu’à rendre service à David. Soyez donc prudent(e), vos amis peuvent vous donner des conseils contraires à la volonté de Dieu, le genre de conseils qu’il est difficile de ne pas suivre, ceux qui nous poussent à des décisions qu’on défend en argumentant que la fin justifie les moyens. Ne laissez jamais une personne, même bien intentionnée, vous persuader de faire ce que vous savez être une erreur. « Confie‐toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ton intelligence ; reconnais‐le dans toutes tes voies, et c’est lui qui aplanira tes sentiers » (Pr 3.5–6).