Notre façon d’être nous amène souvent à commettre des péchés précis. Nos domaines de faiblesse sont habituellement constants et prévisibles. C’est comme si nous avions un « profil de péché ». Dans un de ses livres, Michael W. Mangis identifie neuf de ces modèles en se servant d’un ancienne classification, sans doute inspirée des sept péchés capitaux et du fruit de l’Esprit, et qui peut donc s’appliquer dans un cadre chrétien. Pour vous aider à mieux vous connaître et bâtir une défense là où vous êtes le plus vulnérable, passons les jours prochains à observer ces neuf péchés ordinaires et les personnes qui y sont le plus exposées. Les perfectionnistes. Ils ont un haut niveau d’exigence et leur plus grande crainte est de faillir. Ils font de bons chirurgiens, et d’excellents golfeurs. Au meilleur de leur forme, ils sont militants, gardiens et prophètes. Mais leur tendance à la suffisance les pousse à juger les autres, ceux qui n’ont pas tout à fait les mêmes standards. Le prophète Amos en est un bon exemple. Il parle d’un « niveau » qui montre à quel point le peuple est loin des standards de Dieu (voir Am 7.7–8). S’adressant aux perfectionnistes, Paul a dit : « Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, faites‐vous grâce réciproquement, comme Dieu vous a fait grâce en Christ ». Si vous êtes perfectionniste, votre plus grand défi sera de faire preuve d’amour, de patience, et de grâce dans vos rapports avec autrui. Avec l’aide de Dieu vous y arriverez.