La louange est une arme puis­sante qui peut vous faire gag­n­er. Quand le roi Jos­aphat se trou­ve face à la puis­sance com­binée de trois armées, il sait qu’il ne fait pas le poids. Alors il se tourne vers Dieu et dit : « Nous sommes sans force devant cette mul­ti­tude nom­breuse qui s’a­vance con­tre nous, et nous ne savons que faire, mais nos yeux sont sur toi » (v.12). Voici la réponse de Dieu : « Soyez sans crainte et sans effroi devant cette mul­ti­tude nom­breuse, car ce n’est pas votre com­bat, mais celui de Dieu » (v.15). Puis Dieu lui pro­pose une stratégie éton­nante pour rem­porter la vic­toire. Il lui demande de plac­er un chœur à l’avant de son armée et d’aller à la bataille en chan­tant les louanges de Dieu. Imag­inez-vous expli­quer cela devant un État-Major mil­i­taire ! Ils vous enver­raient directe­ment chez le psy­chi­a­tre. Mais Jos­aphat « tint con­seil avec le peu­ple et désigna des chantres pour l’Éter­nel, afin de faire enten­dre la louange avec des orne­ments sacrés ». Ça vous étonne ? Lisez la suite : « Au moment où l’on com­mençait les accla­ma­tions et les louanges, l’Éter­nel plaça des embus­cades con­tre les Ammonites et les Moabites et ceux des monts de Séir qui étaient venus con­tre Juda, et ils furent bat­tus » (v.22). Au lieu d’attaquer Juda, les trois armées se com­bat­tent entre elles. Les Israélites ne décochent aucune flèche, n’ont aucun blessé et met­tent trois jours à ramass­er tout le butin. Alors, si vous livrez une bataille qui sem­ble per­due d’avance, com­mencez par louer Dieu et les puis­sances célestes vous vien­dront en aide.