Parole du Jour
Parole du Jour 
Ne pas se mêler des affaires des autres
/

En obser­vant tous les médias, on se rend compte à quel point « l’ingérence » est dev­enue une entre­prise lucra­tive. Un chré­tien n’a pas à se mêler de ce qui ne le regarde pas. Hommes, femmes, par­ents, col­lègues et amis bien inten­tion­nés ont toutes et tous ten­dance à inter­fér­er. Con­traire­ment aux médis­ants, les intrusifs vont chercher des infor­ma­tions per­son­nelles directe­ment chez leurs vic­times : « Ah bon, une voiture aus­si chère ? Cette robe n’est-elle pas un peu voy­ante ? Com­bi­en avez-vous payé pour votre mai­son ? Com­bi­en de temps tien­drez-vous sans tra­vailler ? » Autant de ques­tions qui ne ser­vent qu’à sat­is­faire un esprit matéri­al­iste. Oui, cer­taines per­son­nes veu­lent vrai­ment aider ou même prier pour les gens, mais pas les intrusifs. Il faut donc appren­dre à garder sa curiosité dans les lim­ites du raisonnable. Salomon a dit : « Se mêler d’une dis­pute qui ne vous con­cerne pas, c’est vouloir attrap­er par les oreilles un chien qui passe » (Pr 26.17, BFC). Les oreilles d’un chien sont très sen­si­bles. Si vous les tirez, le chien risque de vous mor­dre. De même, si vous four­rez votre nez où il ne faut pas, la mor­sure vous guette. Dieu con­sid­ère l’ingérence comme un péché au même titre que le meurtre et le vol : « Que nul de vous ne souf­fre comme meur­tri­er, comme voleur, comme mal­fai­teur ou comme se mêlant des affaires d’autrui » (1P 4.15). Un sage a plaisan­té : « Les gens qui s’oc­cu­pent de leur pro­pre entre­prise réus­sis­sent parce qu’ils ont peu de con­cur­rence. » Alors ne vous en mêlez pas !