Lut­tez-vous con­tre une addic­tion : drogue, alcool, jeu, sexe ? Voici de bonnes nou­velles. Jésus a dit : « Il m’a envoyé pour proclamer aux cap­tifs la délivrance » (Lu 4.1). Vous pou­vez vous en sor­tir. Vous pou­vez retrou­ver tout ce que vous avez per­du, et même plus encore. Com­ment ? En agis­sant comme David lorsque les Amalécites ont détru­it sa mai­son et cap­turé sa famille. 1) Il s’est tourné vers Dieu pour se for­ti­fi­er : « David se for­ti­fia en l’Éter­nel son Dieu » (1S 30.6). À l’évidence, si le prob­lème était à votre portée, il y a longtemps que vous l’auriez résolu. Recon­naître votre impuis­sance est le pre­mier pas vers la vic­toire. Cet aveu n’est ni du défaitisme ni du dés­espoir. Il sig­ni­fie que vous ne pou­vez rien mais que Dieu peut agir et agi­ra si vous vous soumet­tez à lui. 2) Il a demandé à Dieu une stratégie. « David con­sul­ta l’Éter­nel en dis­ant : si je pour­su­is cette troupe, est-ce que je la rat­trap­erai ? L’Éter­nel lui répon­dit : Pour­su­is, car sûre­ment tu la rat­trap­eras et tu délivr­eras ». Notez le verbe « pour­suiv­re ». David ne s’est arrêté que lorsqu’il a récupéré tout ce que l’en­ne­mi lui avait volé. Faites comme lui. Ne vous cachez pas der­rière vos échecs passés. La Bible dit : « À sept repris­es le juste peut tomber et il se relève » (Pr 24.16). Même si vous vous trompez encore, vous resterez juste aux yeux de Dieu. Sa jus­tice ne dépend pas de votre per­for­mance, mais de celle de Christ sur la croix (voir 2Co 5.21). C’est cette cer­ti­tude qui vous don­nera la foi et le courage de réa­gir et de tout récupér­er.