C’est dur de décou­vrir un jour que tout le monde n’a pas à cœur vos intérêts. Apprenez- donc à être plus exigeant(e) avec vos rela­tions les plus proches. En temps nor­mal, seules quelques per­son­nes appar­ti­en­nent à votre cer­cle intime. Alors il faut choisir avec sagesse les per­son­nes que vous autorisez à y entr­er. L’histoire de David et Jonathan l’illustre bien. David est en froid avec le roi Saül, le père de son meilleur ami, Jonathan. Jonathan garde les secrets de David et le pro­tège au péril-même de sa vie, en dépit de la colère de sa pro­pre famille. Jonathan ne cherche pas à s’élever, à gon­fler sa pro­pre impor­tance ou à orchestr­er son pro­pre avance­ment grâce à sa rela­tion avec David. En ter­mes sim­ples, leurs âmes sont con­nec­tées. La force d’un con­fi­dent réside dans son silence. Celui ou celle qui médit se met vite hors-jeu. Il faut pou­voir se repos­er sur des rela­tions sécurisantes, pour par­ler sans con­trainte, recueil­lir des infor­ma­tions et glan­er des con­seils avisés. Sinon, on subit les con­séquences du fait que les mau­vais­es per­son­nes en savent trop sur nous. Les con­fi­dents con­ser­vent non seule­ment nos secrets, mais ils refusent d’ex­ploiter ces infor­ma­tions priv­ilégiées à leur prof­it. Ils se soucient vrai­ment de nous et ne nous reprochent pas les erreurs passées. Ils ne pronon­ceront jamais : « Je te l’avais bien dit ! » Ces per­son­nes sont dans notre vie pour longtemps, et nous leur devons amour et recon­nais­sance.