Voici un brin de sagesse éprou­vée qui vous aidera à obtenir les résul­tats espérés dans votre vie : soignez votre com­mu­ni­ca­tion. Que vous dirigiez dans l’église, au tra­vail ou à la mai­son, pour bien faire, vous devez pren­dre le temps de com­mu­ni­quer claire­ment avec votre entourage. La plu­part des employés ne souhait­ent qu’une chose : un bon con­tact avec la hiérar­chie. Hélas, lorsqu’eux-mêmes devi­en­nent lead­ers, ils oublient d’échanger avec ceux qu’ils diri­gent. Ce n’est pas le cas de Sal­ly Frame Kasaks, PDG d’une fran­chise de prêt-à-porter. Elle met l’accent sur les pro­duits de qual­ité et sur « une com­mu­ni­ca­tion plus étroite et meilleure avec les employés à tous les niveaux ». En un an, les ventes aug­mentent de plus de 30 %. Paul Kahn adopte un pro­gramme sim­i­laire pour son entre­prise. Il va insis­ter sur trois points essen­tiels : 1) les portes lais­sées ouvertes. Le patron devient plus acces­si­ble aux employés. 2) la vis­i­bil­ité. Il va con­sacr­er env­i­ron 40 % de son temps à « par­ler sim­ple­ment aux gens ». 3) le partage des infor­ma­tions par le biais d’un bul­letin quo­ti­di­en et de forums ouverts en con­tinu avec les employés. Au bout d’un an, les béné­fices aug­mentent de 13,1 %. Lorsque vous êtes au som­met, n’oubliez jamais les préoc­cu­pa­tions de la base. Quelle que soit la grandeur de votre vision, jamais elle ne s’accomplira sans la coopéra­tion et l’engagement de vos sub­or­don­nés. Paul, ce grand com­mu­ni­cant, a écrit : « Con­fie-le à des hommes fidèles, qui soient capa­bles de l’en­seign­er aus­si à d’autres ».