Tant que vous vous accrocherez au passé, vous ne pourrez jamais empoigner l’avenir. Le passé est un fardeau souvent bien trop lourd à porter. Pour pouvoir le lâcher, il faut ne plus y penser. Sortez‐le de votre esprit et n’en parlez plus. Satan va sans relâche vous le rappeler car il veut que vous y restiez englué(e). Mais vous n’y êtes pas tenu. Vous pouvez choisir vos propres pensées. Vous dites : « Je ne peux pas l’oublier. » Si, vous pouvez ! Avant de rencontrer Christ, Paul avait détruit des églises et tué des chrétiens. Le voilà maintenant de retour dans les mêmes villes, où l’attendaient des veuves et des orphelins, des gens dont il avait détruit la vie. Si Paul n’avait pas été capable de passer outre, il n’aurait jamais pu accomplir la mission que Dieu lui avait confiée. Cela dit, Paul n’était pas amnésique. Il savait parfaitement ce qui s’était passé. Mais sachant que Dieu lui avait pardonné et qu’il s’était pardonné lui‐même, il a choisi d’oublier le passé : « Je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et tendant vers ce qui est en avant ». Notez l’expression : « Je fais une chose ». Si vous décidez d’oublier, Dieu vous rendra capable de le faire et vous donnera la grâce et la paix pour aller de l’avant. Bien entendu, il en profitera pour vous rendre plus fort et plus sage. Si votre passé vous tourmente, vous fait honte, vous culpabilise, vous rend amer ou vous donne des regrets, laissez Dieu vous pardonner, vous libérer, et vous permettre d’aller de l’avant.