554 Partages

C’est l’histoire d’un petit garçon qui a peur du noir. Un soir, sa maman lui demande de sortir sur la véranda pour chercher le balai, mais sa peur le retient. Sa mère lui dit : « Combien de fois faut‐il te rappeler que le noir n’a rien d’effrayant ? » Il répond : « Oui, maman, mais s’il te plaît, ne m’envoie pas dehors. » Elle insiste : « Mon fils, sache que Jésus est toujours avec toi, que tu n’es jamais seul et que tu ne dois avoir peur de rien. » Il avoue : « Oui maman. » Alors elle conclut : « Très bien, sors et ramène‐moi ce balai. » Le gamin ouvre la porte d’environ dix centimètres, glisse sa main à l’extérieur, et murmure : « Jésus, tu veux bien me passer le balai, s’il te plaît ? » Face à une tâche que vous n’avez encore jamais faite, il est normal d’avoir peur. Si on vous demande un travail pour lequel vous vous sentez incompétent, il est normal d’avoir peur. Si vous devez recommencer ce que vous avez raté auparavant, il est normal d’avoir peur. Mais c’est en faisant ce que vous craignez de faire que vous grandissez, et que votre confiance en Dieu grandit. Aujourd’hui, Dieu vous dit : « Fortifiez‐vous et prenez courage ! Soyez sans crainte et sans effroi devant eux ; car l’Éternel, ton Dieu, marche lui‐même avec toi, il ne te délaissera pas, il ne t’abandonnera pas ». Partout où vous allez, Dieu est avec vous. Voilà qui devrait vous inciter à le laisser vous mener là où il veut. En fait, si Dieu dit « allez », c’est lui qui vous prend dans ses valises.