Moïse a com­mencé son min­istère à l’âge de qua­tre-vingts ans. Esther a com­mencé le sien à l’ado­les­cence. En enten­dant Mar­dochée lui dire : « Qui sait si ce n’est pas pour une occa­sion comme celle-ci que tu es par­v­enue à la roy­auté ? », elle aurait facile­ment pu répon­dre : « Donne-moi le temps de grandir, de me mari­er, d’avoir des enfants et de réalis­er mes rêves avant de me deman­der de ris­quer ma vie pour sauver le peu­ple juif. » Au con­traire, elle a dit : « J’i­rai chez le roi mal­gré la loi. Si c’est pour ma perte, je péri­rai ! » (v.16). Sou­vent, ce que Dieu fait en vous pen­dant que vous atten­dez est plus impor­tant que ce que vous espérez. Par­fois, vous pensez être prêt(e) mais Dieu sait que vous ne l’êtes pas, alors il vous met à l’é­cole de la foi. Vous y appren­drez à écouter le pro­fesseur Saint-Esprit, à étudi­er vos leçons, à pass­er les exa­m­ens et à obtenir votre diplôme afin que Dieu puisse vous utilis­er. Un peu spar­ti­ate comme endroit, mais Dieu préfère forg­er votre car­ac­tère que s’occuper de votre con­fort. La mis­sion­naire Nan­cy Cock­rell écrit : « Le plan de Dieu a tou­jours été de vous amen­er ici pour le servir, en util­isant vos dons pour aider les autres dans votre courte vie. Il vous a don­né la grâce de refléter l’amour et le car­ac­tère de Christ, d’être une lumière dans un monde de ténèbres, pour ce temps-là. Vous avez un lieu de mis­sion unique dans le roy­aume de Dieu, touchant des vies comme vous seul pou­vez le faire, pour ce temps-là. » Alors voici la ques­tion : Dieu vous dit-il aujourd’hui que votre temps est venu ?