En 1949 le cap­i­taine Edward Mur­phy, ingénieur aéro­nau­tique améri­cain, se met en colère à cause d’un cap­teur mal câblé. Il s’en prend au tech­ni­cien, puis il dit : « S’il y a une bêtise à faire, c’est pour lui ! » Au fil du temps, cette réflex­ion s’est trans­for­mée pour devenir la Loi de Mur­phy. Elle dit en sub­stance : « Rien n’est aus­si sim­ple qu’il n’y paraît. Tout est plus long que prévu et tout ira de tra­vers au pire moment. » Quel pes­simisme ! Com­ment jouir de la vie avec une telle philoso­phie ? Si on s’attend au pire, on l’obtient ! La loi de Dieu s’oppose rad­i­cale­ment à cette Loi dont bien des gens sont esclaves. Mais en tant qu’enfant racheté de Dieu, il faut lui résis­ter et adopter la loi de Dieu qui dit : « Si une chose peut aller bien, elle ira bien. Rien n’est aus­si dif­fi­cile qu’il n’y paraît. Tout est plus enrichissant que prévu. Et si le bien peut arriv­er à n’importe qui, il m’arrivera à moi aus­si. » Votre exis­tence sera telle­ment plus agréable si vous adoptez la loi de Dieu, et non celle de Mur­phy. Dieu a prévu pour vous une vie sere­ine dont il veut vous voir prof­iter. Alors, au lieu d’amplifier vos soucis et de con­tredire la Parole de Dieu, appuyez-vous sur ce ver­set : « Nous savons, du reste, que toutes choses coopèrent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son des­sein » (Ro 8.28). Choi­sis­sez : Loi de Mur­phy ou Loi de Dieu ?