Parole du Jour
Parole du Jour 
Déni de justice
/

Lorsqu’O.J. Simp­son a été acquit­té pour le meurtre de son ex-femme Nicole Brown, la mère de la vic­time s’est effon­drée et a crié : « Dieu, où es-tu ? ». Une ques­tion récur­rente lorsque la vie nous sem­ble injuste. La Bible répond : « Car Dieu fera pass­er toute œuvre en juge­ment, au sujet de tout ce qui est caché, soit bien, soit mal » (Ec 12.14). Mais c’est main­tenant qu’on exige répa­ra­tion ! Alors on s’interroge, et on doute, comme le Psalmiste : « Jusques à quand jugerez-vous avec injus­tice, et aurez-vous égard à la per­son­ne des méchants ? […] Libérez le faible et le pau­vre » (Ps 82.2–4). Ces sujets nous tarau­dent, parce qu’aucune réponse n’est facile. Quelques psaumes plus tard, David, qui a été par­don­né et restau­ré après avoir com­mis un adultère et un meurtre, déclare : « L’Éter­nel fait jus­tice, il fait droit à tous les opprimés. […] L’Éter­nel est com­patis­sant et il fait grâce, il est lent à la colère et riche en bien­veil­lance ; il ne con­teste pas sans cesse, il ne garde pas sa colère à tou­jours ; il ne nous traite pas selon nos péchés et ne nous rétribue pas selon nos fautes. Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant sa bien­veil­lance est effi­cace pour ceux qui le craig­nent ; autant l’ori­ent est éloigné de l’oc­ci­dent, autant il éloigne de nous nos offens­es. Comme un père a com­pas­sion de ses fils, l’Éter­nel a com­pas­sion de ceux qui le craig­nent. Car il sait de quoi nous sommes for­més, il se sou­vient que nous sommes pous­sière » (Ps 103.6–14). Dieu offre à celui qui vous offense autant de grâce qu’à vous-même !