Cette médi­ta­tion vous est pro­posée gra­tu­ite­ment par PHARE MEDIA. En savoir plus

Sans har­monie chez soi, même les suc­cès pro­fes­sion­nels ont une saveur amère. S’il devient plus facile de par­ler à un étranger qu’à sa pro­pre famille, il y a quelque chose de cassé qui doit être cor­rigé de toute urgence. Pour Dieu, la famille doit être un sou­tien et un filet de sécu­rité en cas de chute. La Bible nous explique com­ment créer l’har­monie chez soi : « En toute humil­ité et douceur, avec patience, sup­port­ez-vous les uns les autres avec amour, en vous efforçant de con­serv­er l’u­nité de l’E­sprit par le lien de la paix » (v.2–3). Notez qua­tre mots impor­tants dans ces ver­sets : humil­ité, douceur, patience et unité. Sans ces ingré­di­ents essen­tiels, ça ne marche pas ! Alors com­mencez par prier pour vos enfants au lieu de leur fix­er juste des règles qui vont créer un fos­sé entre vous. On peut avoir des désac­cords, mais tout de même s’apprécier, s’aimer et se respecter les uns les autres. Chaque famille a ses bonnes et ses mau­vais­es pass­es, et chaque arbre généalogique ses fruits gâtés ! Si vous aban­don­nez dans les moments dif­fi­ciles, vous passerez à côté d’éventuelles récom­pens­es. Par exem­ple, l’enfant qui vous sat­is­fait le plus est peut-être celui qui n’était pas for­cé­ment d’accord avec vos idées, n’a pas adhéré à vos valeurs ou épousé la bonne per­son­ne. Oui, c’est dif­fi­cile, mais à long terme, ça n’a plus d’im­por­tance car la famille est un investisse­ment à vie. Beau­coup de divor­cés regret­tent de ne pas avoir tenu bon un peu plus longtemps et s’être aimés un peu plus. Assurez-vous de ne pas en faire partie !

Pour soutenir PHARE MEDIA, faites un don.