243 Partages

Caleb est vraiment exceptionnel. Pas de retraite en vue ou de chaise longue pour ce gars‐là ! À quatre‐vingt‐cinq ans, il rêve de posséder sa propre montagne en Terre Promise. Même les géants qui l’habitent ne le découragent pas le moins du monde. Quand tous autour de lui veulent fuir à la vue des géants, Caleb en appelle à Dieu et dit : « Ils nous serviront de pâture, ils n’ont plus d’ombrage pour les couvrir ; l’Éternel est avec nous, ne les craignez pas » (v.9). Notez l’expression : « Ils nous serviront de pâture ». À mesure que votre foi se développe, vous allez vous nourrir de tout ce que l’ennemi vous jette à la figure et vous en sortirez plus fort. Bref, vous avez le choix de vous impliquer ou de rester en dehors du coup ! Dieu a dit : « Parce que mon serviteur Caleb a été animé d’un autre esprit et qu’il a pleinement suivi ma voie, je le ferai entrer dans le pays où il s’est rendu, et sa descendance en prendra possession ». Cet esprit différent de Caleb nous rappelle qu’il faut vaincre un autre tueur de rêve : le manque de confiance. Les rêves sont fragiles. Ils le sont d’autant plus quand vous les découvrez, quand ceux que vous aimez et respectez les désapprouvent, et quand vous n’avez pas d’antécédents en la matière pour vous donner confiance. C’est là qu’il vous faut connaître Dieu et avoir une relation personnelle avec lui : « Ceux qui connaissent leur Dieu agiront avec fermeté » (Da 11.32). Dieu peut vous montrer comment exploiter et profiter des circonstances, même les plus difficiles.