La Bible dit : « Maris, aimez cha­cun votre femme, comme le Christ a aimé l’Église » (Ep 5.25), alors retournons voir com­ment Christ a aimé ses douze dis­ci­ples. Il recon­nais­sait leurs tal­ents. Il se réjouis­sait de leurs suc­cès. Il les soute­nait et les encour­ageait à exploiter au mieux leur poten­tiel. Êtes-vous prêt à le faire ? Lorsque vous aimez vrai­ment quelqu’un, vous n’es­sayez pas de le retenir ni de le con­trôler à cause de vos incer­ti­tudes. Vous allez recon­naître ses dons, l’aider à devenir tout ce que Dieu lui demande d’être, le laiss­er libre et fêter ses suc­cès. Et si jamais sa lumière brille plus que la vôtre, soyez son plus fer­vent admi­ra­teur. Si vous n’avez pas gran­di avec ce mod­èle, il est prob­a­ble qu’il vous fau­dra y tra­vailler. Et si vous avez con­nu l’infidélité dans une rela­tion antérieure, vous devrez peut-être deman­der à Dieu de guérir votre cœur et de vous don­ner une con­fi­ance nou­velle. Con­stru­ire ce type de rela­tion requiert un niveau d’hu­mil­ité et d’hon­nêteté auquel vous n’êtes sans doute pas habitué. Il faut vain­cre son ego mas­culin, admet­tre ses peurs et dire à sa femme : « Je t’aime et je veux vrai­ment avoir con­fi­ance en toi. Peux-tu m’y aider ? » Tant que vous n’aurez pas franchi cette étape pour vous sen­tir en con­fi­ance, une parte­naire qui vous aime vrai­ment fera tout son pos­si­ble pour vous ras­sur­er. Par­fois, vous devrez vous bat­tre pour votre mariage, mais cela en vaut la peine, car vous gag­nerez tous les deux !