Glenn Cunningham, né en 1909 dans une ferme du Kansas, est scolarisé dans une classe unique. Lui et son frère sont chargés d’entretenir le feu dans le poêle de l’école. Un matin, alors que les garçons versent du kérosène sur les braises pour rallumer le feu avant le début des cours, le poêle explose. Glenn se précipite vers la porte, puis il réalise que son frère est resté inconscient sur le sol. Il revient sur ses pas pour lui porter secours, au prix de terribles brûlures. Finalement son frère décède et Glenn, 8 ans, est hospitalisé dans un état grave. Ses rêves de course à pied semblent s’être envolés. Les médecins pensent qu’il ne remarchera jamais et veulent l’amputer, mais devant le désespoir de l’enfant, ses parents refusent. Après une longue et pénible rééducation, à 27 ans, Glenn Cunningham remportera la médaille d’argent du 1 500 m aux Jeux Olympiques de Berlin. Par‐delà les découragements et les déceptions, il établira trois records du monde dans sa carrière. Selon lui, c’est de penser à son frère qui lui a permis de continuer à courir. Si vous vous sentez découragé(e), prêt(e) à abandonner, pensez à Jésus : « Courons résolument la course qui nous est proposée. Gardons les yeux fixés sur Jésus […]. Il a accepté de mourir sur la croix, sans tenir compte de la honte attachée à une telle mort, parce qu’il avait en vue la joie qui lui était réservée ; et maintenant il siège à la droite du trône de Dieu. Pensez à lui […] ainsi, vous ne vous laisserez pas abattre, vous ne vous découragerez pas » (v.1–3).