Dieu crée le désir, Dieu le satisfait. Les oiseaux ont par nature l’envie et le besoin de voler. De même les dauphins sont faits pour nager. Dieu ne nous a pas inspiré de mauvais désirs. Lorsqu’il voit Ève pour la première fois, Adam découvre qu’il ressent pour elle une forte attirance. D’où vient‐elle ? De Dieu, celui qui prend vraiment plaisir à combler vos désirs. Certes, quelques‐uns sont déformés par le péché et doivent être nettoyés, purifiés et restaurés. Jésus y fait référence lorsqu’il dit : « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui‐même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive ». Refusons les envies qui nous empêchent de vivre selon l’Esprit de Dieu. Soyons toujours prêts à sacrifier un petit désir pour une cause plus grande. D’un autre côté, rien ne rend l’homme plus vulnérable à la tentation qu’une vie sans joie. Si Dieu supprimait tous vos désirs, vous ne seriez pas humain. Une dalle de béton n’a pas à s’inquiéter de voir pousser sur elle des mauvaises herbes, mais elle ne deviendra jamais un jardin. Dieu a un plan précis. Il veut qu’à chacun des désirs que nous éprouvons et qu’il nous a inspirés, nous comprenions encore mieux combien sa bonté est grande. Apprendre comment il nous a façonnés et savoir ce qu’il veut que que nous fassions de notre vie nous permet de l’aimer de plus en plus fort chaque jour. Voilà pourquoi la Bible dit : « Goûtez et voyez combien l’Éternel est bon ! Heureux l’homme qui se réfugie en lui ! » (Ps 34.9).