En plein dans ses prob­lèmes, Job a dit : « Il con­naît pour­tant la voie où je me tiens ; quand il m’au­ra mis à l’épreuve, j’en sor­ti­rai pur comme l’or » (Job 23.10). L’or se cache au plus pro­fond de la terre, et il faut des heures de tra­vail érein­tant pour le ramen­er à la sur­face. De même, cru­ci­fi­er la chair est pénible et prend du temps, et lorsque vous suiv­ez Jésus, vous lui don­nez le droit de creuser. Satan essaie d’enfouir votre tré­sor sous les sou­venirs du péché et de l’échec passés, mais Dieu con­tin­ue de creuser à la recherche de l’or ! Joni Eareck­son Tada est dev­enue tétraplégique suite à un acci­dent de plongée. Elle écrit : « Cer­tains jours je dois faire jusqu’à vingt-six ajuste­ments dif­férents à mon fau­teuil ; ça me rend folle et exas­père mon entourage. Alors je me rap­pelle ce ver­set : “Vous avez été appelés, parce que Christ lui aus­si a souf­fert pour vous et vous a lais­sé un exem­ple, afin que vous suiv­iez ses traces.” La vie est cen­sée être dif­fi­cile. Jésus a dit : “Vous aurez des tribu­la­tions dans le monde” (Jn 16.33). Ce cadeau de la part de Christ, c’est non seule­ment pour croire en lui, mais pour souf­frir pour lui. Par­fois j’aimerais bien le refuser, mais si Jésus a appris l’obéissance à tra­vers les choses qu’il a subies, je peux alors sup­port­er sans peine les manip­u­la­tions de mon fau­teuil. Dieu veut être proche de nous, mais à sa façon, et par­fois ça implique de souf­frir comme son Fils a souf­fert. Alors face à votre prochaine épreuve, con­sid­érez que c’est Dieu qui vous demande de suiv­re les pas de Jésus. »