Êtes-vous débordé(e) ? Bien­v­enue au club ! Moïse, un des plus grands lead­ers de l’histoire, por­tait de si grandes respon­s­abil­ités qu’il allait même jusqu’à vouloir mourir. Vous dites : « Ce n’était sûre­ment pas ce que Dieu voulait pour lui. » Vous avez rai­son. Mais con­naître la volon­té de Dieu ne suf­fit pas, vous devez faire les choses à sa manière. Moïse tra­vail­lait du matin très tôt au soir très tard, six jours par semaine, sans vacances ni repos. Il mangeait sur le pouce, plan­i­fi­ait ses ren­dez-vous, respec­tait les délais et ne refu­sait aucune entre­vue. Ses proches étaient eux-mêmes trop occupés pour se ren­dre compte qu’il souf­frait de sur­me­nage. Mais son beau-père le remar­que et dit : « Ce que tu fais n’est pas bien. Tu t’épuis­eras toi-même, ain­si que ce peu­ple qui est avec toi ; car la tâche est trop lourde pour toi ; tu ne pour­ras pas l’exé­cuter toi seul » (Ex 18.17–18). Heureuse­ment, Moïse trou­ve la solu­tion en deux étapes. 1) Il délègue le tra­vail à des per­son­nes qual­i­fiées et leur fait con­fi­ance. Bien diriger ne con­siste pas à tout faire soi-même mais laiss­er faire les autres. Comme le dis­ait le célèbre évangéliste D. L. Moody : « Ne cherchez pas à faire le tra­vail de dix per­son­nes, cherchez dix per­son­nes pour faire le tra­vail. » 2) Il compte sur la puis­sance de Dieu plutôt que sur ses pro­pres forces. Dieu a dit à Moïse : « Je marcherai moi-même avec toi et je te don­nerai du repos ». Le mot « repos » sig­ni­fie « paix intérieure, bien-être, sécu­rité et con­fi­ance ». Voilà ce que Dieu veut pour votre vie.