Sachez à qui vous cherchez à plaire. Jésus n’a pas cherché à plaire à tout le monde, alors n’est-ce pas insensé de vouloir faire ce que même Dieu n’a pas fait ? Avec Jésus, le problème est réglé : « Je vais faire plaisir à Dieu, tout simplement ! » Et Dieu répond : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection » (Mt 3.17). Si vous oubliez à qui vous devez chercher à plaire, vous tomberez toujours dans trois pièges : la critique, car vous êtes hautement concerné(e) par ce que les autres pensent de vous ; la compétition, car vous craignez que quelqu’un vous dépasse ; le conflit, car vous vous sentez menacé(e) par tous ceux qui ne sont pas d’accord avec vous. Jésus a dit : « Préoccupez-vous d’abord du Royaume de Dieu et de la vie juste qu’il demande, et Dieu vous accordera aussi tout le reste » (Mt 6.33, BFC). Vous concentrer sur la volonté de Dieu vous simplifiera la vie ! Vous ferez toujours ce qui est juste, les choses qui lui plaisent, peu importe ce qu’en pensent les autres. Facile d’accuser les autres gens et nos obligations : « C’est de ta faute… Je devais le faire… Je n’avais pas le choix ». En fait, à part au travail, il y a peu de choses obligatoires dans la vie. C’est donc en réalité des choix qu’on fait pour éviter les conséquences. Il est rare qu’on nous mette le couteau sous la gorge pour quoi que ce soit, alors n’imputons notre stress à personne. C’est notre choix. Évitons les pressions émanant de demandes extérieures et nous ne serons plus des victimes.