Jeph­té est le fils illégitime d’un homme appelé Galaad. Sa mère était une pros­ti­tuée. Il grandit dans la mai­son d’autres fils légitimes de Galaad qui finis­sent par le chas­s­er : « Tu n’hérit­eras pas dans la mai­son de notre père » (v.2). Il part donc en exil. Durant cette péri­ode, il ren­con­tre des mal­frats et des rebelles qu’il réu­nit pour for­mer une grande armée. Lorsque les Ammonites men­a­cent Israël, les anciens l’appellent au sec­ours. « Jeph­té répon­dit […] : N’avez-vous pas eu de la haine pour moi et ne m’avez-vous pas chas­sé de la mai­son de mon père ? Pourquoi venez-vous à moi main­tenant que vous êtes dans la détresse ? Les anciens de Galaad dirent à Jeph­té : C’est bien pour cela que nous revenons vers toi main­tenant, afin que tu march­es avec nous, que tu com­battes les Ammonites et que tu sois notre chef, celui de tous les habi­tants de Galaad » (v.7–8). Non seule­ment Jeph­té les a con­duits à la vic­toire, mais il a une place d’honneur dans la Bible en com­pag­nie de héros comme Abra­ham, Moïse et David. Par­mi toutes les leçons que sa vie nous donne, en voici une impor­tante : le rejet peut faire par­tie du plan de Dieu pour notre vie. Jeph­té n’a rien pu faire pour éviter d’être rejeté, il était illégitime. Mais au lieu de devenir amer, il est par­ti et a fait quelque chose de bien de sa vie. Avez-vous été rejeté(e) pour un quel­conque motif ? Par la grâce de Dieu, Jeph­té a pris le laid et l’a trans­for­mé en beau. Si vous remet­tez votre sit­u­a­tion à Dieu aujour­d’hui, la même grâce est à votre disposition.